Blog

Mar 13

Intelligence artificielle : de nouveaux acteurs s’intéressent à l’IA.

Deux nouvelles institutions de recherche l’OCDE vie son observatoire de l’IA et la chaire universitaire IA de l’université Grenoble-Alpes vont devenir sources de référence en matière de recherche en intelligence artificielles. D’un autre côté le Vatican s’est prononcé en matière « d’IA éthique ».

L’IA est le nouveau domaine de prédilection des chercheurs. Selon l’observatoire de l’OCDE sur l’intelligence artificielle, cette dernière est déjà présente au sein de notre quotidien, a une grande influence sur notre façon de travailler, va façonner les emplois de demain ainsi que révolutionner la technologie dans le médical. L’observatoire a alors pour mission d’aider les Etats à légiférer et réguler l’IA en développant des lignes directrices et des cadres juridiques, qui seront conformes avec les principes fondamentaux de l’OCDE. L’observatoire a créé une plateforme en ligne afin que les recherches sur l’IA, les lignes directrices et autres recommandations juridiques puissent être disponibles et partagées le plus efficacement possible.

La chaire de l’Université Grenoble Alpes a pour ambition de développer la recherche en matière d’intelligence artificielle. Pour l’instant l’université publie des chroniques d’universitaires experts en la matière centrées sur les implications juridiques du développement de l’IA dans le monde.

Quant au Vatican, ce dernier a signé le vendredi 28 février un « appel de Rome pour une IA éthique » dans lequel il expose 6 recommandations pour une IA éthique. Les recommandations sont une meilleure transparence des algorithmes et buts des différents projets en IA, une meilleure explication de ce qu’est l’IA et un accès à l’IA pour tous, et les personnes développant l’IA doivent le faire avec responsabilité, impartialité et transparence. Enfin, l’appel de Rome insiste sur le fait de faire attention à la collecte et la gestion des données, mais également à limiter l’usage de la reconnaissance faciale. De grands groupes tels que IBM et Microsoft ont déclaré approuver les recommandations du Vatican.

Par Raphaëlle Marquet pour ATurquoise,

Source : Contexte numérique, OCDE, Université Grenoble Alpes

Liens : https://www.contexte.com/numerique/briefing/2020/02/28/#briefitem-112011

https://oecd.ai/; https://ai-regulation.com/;

https://www.innovationpost.it/wp-content/uploads/2020/02/Rome-Call-for-AI-Ethics.pdf