Blog

Fév 14

Cinéma français : le président du CNC veut repenser le financement et l’exposition des films français et européens

Pour son premier entretien avec Le Monde depuis sa nomination le 24 juillet 2019 en tant que président du Centre National du Cinéma et de l’image animée (ci-après « CNC »), Dominique Boutonnat expose sa stratégie pour promouvoir le cinéma français et européen.

Selon lui, 150 dispositions d’aide à la création vont être révisées. Il estime qu’aujourd’hui certains longs métrages ne sont pas assez bien financés, assez travaillés mais aussi pas assez exposés. Il veut notamment viser le public de moins de 25 ans qui va de moins en moins en salle de cinéma au profit des plateformes de vidéos à la demande et de SVOD sous la forme d’abonnement mensuels à un service de contenus en ligne. L’idée serait de se rapprocher de ces supports pour permettre une meilleure exposition des films français et européens.

Le président du CNC aimerait aller vite et estime que certains films pourraient trouver une exploitation immédiate sur d’autres supports que la salle de cinéma, ce qui invite donc à revoir la Chronologie des media. En effet, ce n’est pas la première fois que Dominique Boutonnat parle de la chronologie des médias et d’un besoin de souplesse, selon lui « c’est un sujet qu’il faut rouvrir. Cela fait partie des grands enjeux restructurant qui détermineront tout le reste ». Il assure que les solutions afin de mieux financer le cinéma français seront étudiées avec l’ensemble de l’industrie du cinéma français. Le CNC commencera dès février 2020, pour 6 mois, une révision générale de l’ensemble de ses dispositifs d’aides et soutiens.

Par Raphaëlle Marquet pour A Turquoise

Source : Le Monde

Lien : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/01/31/dominique-boutonnat-certains-films-ne-sont-pas-assez-travailles_6027918_3234.html