Blog

Nov 26

La loi LOM changerait-elle la donne pour les plateformes de livraison?

Après un ultime vote de l’Assemblée Nationale, le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) a été approuvé ce mardi 19 novembre par 116 députés contre 49 (et 9 abstentions). L’adoption définitive de ce texte est d’une importance particulière pour les plates-formes de livraison de repas puisqu’elle met le dialogue social et l’amélioration des conditions de vie des livreurs en avant.

En effet, Deliveroo qui avait déjà annoncé la mise en place d’un complément aux avantages proposé à ses livreurs avec un dispositif d’indemnités en cas d’arrêt maladie, lance une initiative pour promouvoir le dialogue social avec les livreurs qui constitue une première pour la France.

De son côté, Uber Eats, qui compte 25.000 coursiers en France, prévoit un volet relatif à la Sécurité routière dans sa future Charte. Stéphane Fijaca, responsable Europe de l’entreprise déclare que « La LOM marque un équilibre pour le secteur car les plates-formes peuvent s’engager davantage dans la protection sociale ». Or, même s’il reconnait la nécessité t’entamer un dialogue social, il précise également que la représentation n’est pas forcément quelque chose qui intéresse les livreurs.

Les modalités d’application de la loi restent donc à déterminer…

Par Elif KAPLAN pour ATURQUOISE

Source : Les Echos

Lien : https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/les-plates-formes-de-livraison-de-repas-mettent-du-social-a-leur-menu-1149188